AccueilSerie › 19-2 - Série (2011)

19-2 - Série (2011)

19-2 - Série (2011)

19-2 - Série (2011)

Série de Daniel Grou Action et drame 3 saisons (terminée) Radio-Canada 45 min 1 février 2011

De retour d'un long congé après avoir vécu un événement dramatique, Nick se voit obligé de faire équipe avec Ben. Ce transfuge de la Sûreté du Québec a fui sa campagne natale pour refaire sa vie dans la grande ville. Alors qu'ils doivent affronter leurs propres démons, les deux hommes tenteront de dompter ceux de leurs concitoyens sans se faire avaler.

Informations du fichier


Seeds : 1187
Leechs : 415
telecharger

Nick Berrof et Ben Chartier sont deux patrouilleurs du poste 19 de la police de Montréal. Dans leur char au numéro 2 (19-2), ils sont des asti de bonnes polices et ils aiment la job, sans niaiser ! Ils sont pas trop des cheums et y sont un peu fuckés, mais c’est jamais platte avec eux autres…

Bon, je voulais faire le texte complet en québécois, mais c’est dur dur (et le correcteur n’aime pas trop ça). Il faut un petit moment pour s'habituer à la langue des amateurs de tabarnak, même quand on la connait un peu (parfois on aurait bien besoin de sous-titres quand même ^^), mais la série vaut vraiment le coup et ça passe tout seul.

Revenons donc à nos caribous, Berrof et Chartier, Réal Bossé et Claude Legault de leurs vrais noms, sont aussi les créateurs de la série. Deux visages, deux personnalités, deux traumatismes, deux hommes qui affrontent les rues de Montréal, à leur façon. La série suit ainsi ce duo de fortes têtes et leurs coéquipiers dans un réalisme épatant, tout en creusant la psychologie des divers personnages aux différentes personnalités et expériences, chacun avec ses blessures intérieures et extérieures (ça rappelle mon impression sur la série américaine Southland). En plus du quotidien de ces patrouilleurs, des histoires de vengeance et de crime organisé viennent se greffer pour nous tenir encore plus en haleine et finir la série avec brio. Le passé est très présent et sont influence sur les choix des personnages n’est pas à négliger. Souvent en images, car parfois les mots ne sortent pas, ils exorcisent leurs traumas ou vivent simplement avec, un peu comme une pénitence. Il est vrai que parfois ils abusent un peu du procédé, ce qui enlève à certaines scènes leur subtilité, mais c'est peut-être voulu. De même que dans leur travail, devant une situation extrême, ces policiers adoptent le même principe de "Foncer, Figer, Fuir" pour gérer leurs angoisses et les fantômes de leur passé, chacun à sa manière. Pour le meilleur ou pour le pire, ils suivent leur propre chemin, définissant leurs propres limites. La violence est visuellement présente et parfois très crues, ce qui augmente cette sensation d’anxiété qui nous pousse à retenir notre souffle pour des personnages auxquels on s’attache bien vite. La violence est aussi verbale, car quand les mots sortent ils sont bruts, et on apprend à décliner le "Câlisse" dans toutes ses formes. En même temps c’est la Police de rue et eux n’ont pas de clause Molière ;)

Pour ce qui est de la réalisation, Podz (Daniel Grou), qui a notamment réalisé Les 7 jours du Talion, régale la rétine avec une esthétique froide aux allures intimistes et parsemée de très belles scènes contemplatives et silencieuses. De toute façon, la musique n’est aucunement envahissante, ce qui ajoute au côté réaliste de la série pour des scènes où la tension monte très vite. Et puis, il y’a ce plan-séquence remarquable de 13 minutes (Saison 2 – Episode 1) qui nous fait suivre, dans une cacophonie et une confusion générale, le cours d’une fusillade dans une école secondaire, et qui vaut à lui seul le coup de jeter un œil à ce show.

En 3 saisons de 10 épisodes, 19-2 nous dépayse et nous fait découvrir le cop-show en mode drame contemplatif, version québécoise. C'pas pire, câlisse !

Ces fichiers peuvent vous intéresser :