AccueilFilm › Demi-sœurs - Film (2018)

Demi-sœurs - Film (2018)

Demi-sœurs - Film (2018)

Demi-sœurs - Film (2018)

Film de Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne Comédie 1 h 45 min 30 mai 2018

Lauren, ravissante it-girl de 29 ans, tente de percer dans le milieu de la mode en écumant les soirées parisiennes. Olivia, 28 ans et un rien psychorigide, a deux obsessions : sauver la confiserie de ses parents, et se trouver le mari idéal. A 26 ans, Salma, jeune professeur d’histoire fougueuse, vit encore chez sa mère en banlieue. Leurs routes n’ont aucune raison de se croiser… Jusqu’au jour où, à la mort de leur père biologique qu’elles n’ont jamais connu, elles héritent ensemble d’un splendide appartement parisien.Pour ces trois sœurs qui n’ont rien en commun, la cohabitation va s’avérer pour le moins explosive…

Informations du fichier


Seeds : 719
Leechs : 252
telecharger

On ne peut pas dire que cette comédie girly commence sous les meilleurs auspices avec sa présentation de personnages quelque peu noyés sous les clichés basés sur la mode ou les banlieues et un humour crade piqué aux comédies américaines style « American Pie » (la scène de la coloscopie !). Et puis, petit à petit, on s’attache à ces trois demoiselles et « Demi-sœurs » devient moins excessif, plus juste pour devenir une comédie de filles française mais un peu à l’américaine, dans le meilleur sens du terme cette fois. Alors bien sûr on a droit à quelques petites longueurs disséminées par ici ou par là et à des seconds rôles qui manquent de caractère et de piquant (une composée pourtant importante d’une comédie réussie). De la même manière, on a droit à un énorme happy-end de rigueur mais c’est le propre de tout feel-good movie alors on passe outre même s’il aurait pu être plus tempéré.

A y regarder de plus près, la comédie de colocation devient un sous-genre de la comédie française si l’on se rappelle le récent et réussi « Adopte un veuf » avec André Dussollier ou le futur « Les Affamés » avec Louane Emera. Et encore ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres. Ici plutôt qu’une confrontation générationnelle, on a droit à trois sœurs de confession différente (une athée, une juive et une musulmane) qui héritent d’un appartement et vont devoir y habiter ensemble. En ce sens, « Demi-sœurs » pourrait être le versant féminin du « Coexister » de Fabrice Eboué mais, si le long-métrage prône le vivre ensemble et se pare de quelques vannes sur le sujet, ce n’est pas ce qui prime ici. Ce n’est que l’une des constituantes de l’humour mis en place ici. Et pour le coup, on rigole vraiment et ça fait du bien. Les dialogues sont superbement écrits et sonnent juste tandis que les répliques entre les trois demoiselles claquent comme les portes dans un vaudeville pour le plus grand bonheur de nos zygomatiques. Plusieurs séquences génèrent vraiment des éclats de rire comme celle dans le placard ou encore celles avec le voisin et le tout semble parfaitement naturel et en phase avec notre société.

C’est un film dans l’air du temps et les trois comédiennes choisies pour incarner ces jeunes filles sont excellentes, l’osmose entre elles est palpable et se ressent à travers l’écran. Un peu comme pour un « Sex and the City » à la française, on est totalement en phase avec leurs préoccupations et le film pourra autant plaire aux hommes qu’aux femmes. Il se périmera peut-être assez vite - quoique - mais c’est un bon moment de divertissement qui fait rire sans vulgarité tout en n’étant pas trop sage. La réalisation est rythmée, c’est rafraîchissant et ça vous donne la patate en sortant de la salle. « Demi-sœurs » n’est peut-être pas le film de l’année, mais c’est la dose de bonne humeur recommandée de la semaine à laquelle on ne reprochera peut-être que ses quelques lieux communs et un scénario qui prend ses idées un peu partout. Ce qui reste bien léger vu la réussite de l’ensemble.

Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :