AccueilFilm › 22 Miles - Film (2018)

22 Miles - Film (2018)

22 Miles - Film (2018)

22 Miles - Film (2018)

Film de Peter Berg Action, aventure, policier 1 h 35 min 29 août 2018

Un officier d’élite du renseignement américain tente d’exfiltrer un policier qui détient des informations compromettantes. Ils vont être traqués par une armée d’assassins tout au long des 22 miles les séparant de l’avion qui leur permettra de quitter le pays.

Informations du fichier


Seeds : 908
Leechs : 318
telecharger

Prenez un shaker, mettez une poignée de Tony Scott, une cuillère de Paul Greengrass, et un zeste de Michael Bay, et vous obtiendrez Peter Berg. Tout ça pour dire que Peter Berg fait partie de ces réalisateurs dotés d'une énergie folle, parfois décriés, mais qui indubitablement ont de la suite dans les idées. J'aime bien Peter Berg. Son montage nerveux, ses idées souvent bonnes et parfois mauvaises, sa réalisation recherchée, cette énergie à l'ouvrage, cette action hystérique qu'il aime nous montrer. Quand je vois que Peter Berg est aux manettes, je me dis qu'il y aura forcément quelque chose à se mettre sous la dent. Il n'est pas un réalisateur lambda. J'étais déçu d'avoir raté Traque à Boston, c'est pourquoi j'étais vraiment content d'aller voir 22 Miles (joie renforcée par la présence d' Iko Uwais) À l'arrivée, c'est mitigé. J'ai mis 5 au début, l'idée de mettre 4 m'a effleuré, finalement j'ai mis 6. La note reste anecdotique, mais cette hésitation montre mon état d'esprit au sortir de la salle. Pour me décider une bonne fois pour toute à savoir quelle note mettre, je me suis remémoré ce qui m'a plu et fortement déplu. La force indéniable du film est son action complètement folle dans un milieu urbain, et de nombreuses fois dans des espaces réduits. Cela donne des scènes impressionnantes, en particulier des affrontements dans une maison, puis plus tard dans un immeuble ahurissants. Ça pète dans tous les sens, le son est fabuleux, tout le monde s'en prend plein la gueule (sauf peut-être Mark Wahlberg...), ça gueule, ça se bat, c'est varié, bref, c'est décoiffant. Peut être parfois un peu trop hystérique, saccadé, et confus, mais ne l'oublions pas, c'est Peter Berg aux commandes. Cela confirme qu'il sait y faire mais qu'il s'emporte parfois un peu trop. Le principe de l'histoire m'a particulièrement enthousiasmé: vous avez 22 miles à parcourir. Ça paraît simple, mais ces fameux 22 miles seront semés d'embûches. La mise en place des personnages... enfin, plutôt de 2 personnages (Wahlberg et Cohan) et de l'intrigue est plaisante. La situation familiale de Lauren Cohan peut paraître planplan et hors de propos, mais apporte un peu d'empathie pour ces machines à tuer made in USA.

Et cette histoire familiale renforce le "choc" de la fin lorsque Iko Uwais montre ses véritables intentions.

Wahlberg fait du Wahlberg, mais il le fait très bien. Iko Uwais est excellent dans ses scènes d'action, mais celles le mettant en scène sont peut-être trop rares.

Le scénario réserve de belles surprises. La pirouette finale et sa conclusion sont très intéressants. On est loin des films Reaganiens, et 22 Miles n'est certainement pas un film Trumpien...

Ce qui m'a le plus agacé, c'est cette manière de bâcler le scénario. Mettre le doigt sur les faiblesses et défauts des USA, et nous offrir une superbe conclusion, c'est bien, mais que tout cela est mal amené !! Peter Berg était bien trop occupé à tout casser pour développer un peu plus soigneusement cette histoire qui aurait pu être plus complexe et plus maîtrisée. Berg se contrefout des incohérences qui peuvent nous chagriner. Ça aurait pu être beaucoup mieux sur ce plan là. Et si 25 minutes supplémentaires étaient nécessaires, eh ben fallait pas se priver !!!!

Ces fichiers peuvent vous intéresser :