AccueilFilm › Valérian et la Cité des mille planètes - Film (2017)

Valérian et la Cité des mille planètes - Film (2017)

Valérian et la Cité des mille planètes - Film (2017)

Valérian et la Cité des mille planètes - Film (2017)

Film de Luc Besson Action, aventure et science-fiction 2 h 12 min 26 juillet 2017

Nous sommes en 2740. Valérian et Laureline sont deux agents spatio-temporels. À bord de leur vaisseau "l'Intruder", ils sillonnent l'espace et le temps afin d'accomplir les différentes missions que leur confie le Pouvoir Central. Cette nouvelle aventure les emmène sur la station orbitale "Alpha" qui abrite 17 millions d'individus venant des quatre coins de l'univers. Près de 8000 espèces différentes y échangent leurs connaissances et leurs savoirs, leurs technologies et leurs pouvoirs. Le pire endroit pour mener une enquête...

Informations du fichier


Seeds : 751
Leechs : 263
telecharger

Considéré comme le film français le plus cher de tous les temps, Valérian et la Cité des mille planètes n’a malheureusement pas connu un grand succès au box-office, c’est même un flop retentissant et inconcevable pour le cinéma français. Je n’ose même pas imaginer comment le cinéaste Luc Besson a dû prendre cet échec impardonnable, surtout quand on est fan de la série de bande-dessinées utilisée comme base scénaristique pour cette superproduction de genre de science-fiction. On attendait beaucoup de cette réalisation qui pouvait faire concurrence au cinéma américain, cela aurait pu être notre Star Wars version frenchy. Comment sommes-nous arrivés à ce résultat désappointant ?

Ce n’était pas la première fois que le réalisateur s’aventure dans le genre de la science-fiction, il avait même sorti des productions plus ou moins gratifiantes comme Lucy ou le mémorable Le cinquième Élément. Malheureusement, il faut dire que le metteur en scène a un parcours professionnel assez accidenté. Il jongle constamment entre les réalisations marquantes comme Le Grand Bleu et les films mitigés tels que Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec. Et suite à cette carrière défavorable et déséquilibrée, Luc Besson a dû développer quelques handicaps, assez pour ne pas vraiment le prendre au sérieux. Dans une interview, il a déclaré que sa production n’a pas marché aux USA à cause d'un marketing mené sans la moindre efficacité.

Ce n’est pas forcément une surprise, Le cinquième Élément a subi le même sort à sa sortie sur le territoire américain, "je trouve d'ailleurs bizarre que le metteur en scène n'ait rien changé à ce propos. C’est peut-être une raison évidente, mais ce n’est pas forcément un marketing raté qui va empêcher les gens d’aller à une salle de cinéma et d'obtenir rapidement les premiers avis sur le net, afin de savoir si la réalisation vaut le coup d'aller le voir ou pas. Il y a peut-être eu une erreur de marketing, mais après visionné la production, on peut remarquer que la production est pourvue de défauts affligeants. On comprend tout à fait son échec, c'est un semi-ratage qui était plus ou moins mérité. La première chose qui m’a frappé, c’est le choix des acteurs.

En réunissant un couple d’acteurs insignifiants comme Cara Delevingne ou Dane DeHaan dans les rôles principaux, on a carrément un duo dépourvu de charisme, ne créant aucune alchimie et vraiment pas intéressant à suivre. Pour un projet aussi ambitieux que celui-ci, il n'est pas très judicieux de la part du cinéaste de choisir des acteurs qui commencent à peine à se construire une réputation cinématographique. Rappelons qu'une partie du succès des films comme Le Cinquième Elément ou Lucy était garanti d'avance par des stars réputées telles que Bruce Willis ou Scarlett Johansson dans les rôles vedette. Le reste du casting n’est pas très convaincant non plus, l'ensemble n'est pas folichon. Il y a la limite la célèbre chanteuse Rihanna qui fait bien son taf en nous offrant un show sensuel, tonique et digne d’un bon cabaret parisien.

En plus d’un casting balourd, le scénario n’est pas d’une grande aide pour que la production marque vraiment les esprits. Je ne sais pas comment dire mais pour moi, l’histoire que je viens de regarder n’est pas vraiment celui que je mettrais pour faire un bon début d’une nouvelle franchise, c’est un peu trop poétique, gnangnan et en plus, il y a un ridicule qui se manifeste constamment pendant tout le visionnage, avec un sacré pompage du Cinquième Elément par-dessus le marché. L’histoire est assez boiteuse et ne met pas assez en valeur le couple d’agents du Service Spatio-Temporel. En dehors de ces négligences inconcevables, la production est une magnifique réussite visuelle, elle honore sans abus le space opera et le renouvelle je dirais même.

C’est comme si on regardait un film américain tellement la réalisation nous fait voyager dans une galaxie enrichissante, curieuse et bourrée de merveilles high-tech et sensationnelles comme la séquence du Big Market qui est très réussie techniquement. C’est sûr qu’un gros budget a été accordé pour obtenir un travail aussi bénéfique et profitable que celui-ci. Je n'ai pas vu un seul film français avec des effets spéciaux aussi gratifiants et soignés que celui-ci. Un vrai travail a été apporté dans les décors qui nous font en prendre plein les mirettes et les scènes d'action sont pas trop mal quoi que, les scènes de combat à main nue ou à l'épée n'ont vraiment rien de spectaculaire, ça manque de réalisme dans les mouvements.

La mise en scène n'a pas malheureusement été aussi bien traitée pour nous faire ressentir des émotions comme la tristesse, la mort, l’amour ou l'amusement, c’est comme si on était devant un mur tant on ne ressent rien, c’est inodore et pathétique. Une suite verra le jour ? J'en doute. Comme je l’ai lu dans quelques articles de magazines de cinéma, cette production est le début des emmerdes pour la société EuropaCorp qui a très mal encaissé cet échec. Reste à savoir comment cette société va s’en sortir, l’avenir nous le dira sûrement ! 6/10

Je veux pas avoir l'air de vous apprendre votre boulot, mais moi si j'étais vous je me passerai les menottes. D'abord parce que c'est la procédure, mais surtout parce que là j'ai vraiment une grosse envie de m'échapper.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :