AccueilFilm › The Wall - Film (2017)

The Wall - Film (2017)

The Wall - Film (2017)

The Wall - Film (2017)

Film de Doug Liman Thriller et guerre 1 h 28 min 10 mars 2017

Deux soldats américains sont la cible d’un tireur d’élite irakien. Seul un pan de mur en ruine les protège encore d’une mort certaine. Au-delà d’une lutte pour la survie, c’est une guerre de volontés qui se joue, faite de tactique, d’intelligence et d’aptitude à atteindre l’ennemi par tous les moyens…

Informations du fichier


Seeds : 740
Leechs : 259
telecharger

SPOIL

The Wall fait partie de ces rares films (comme Duel de Spielberg) qui tout en faisant reposer l'essentiel de l'histoire sur le personnage du "méchant", ne nous montre jamais, in fine, à quoi il ressemble. C'est en partie très frustrant mais c'est aussi très efficace. A cette première contrainte, le réalisateur s'impose une deuxième difficulté, celle du huis-clos. En effet, Ize, le G.I, serré par notre méchant sniper planqué, n'a d'autre choix que de rester à couvert derrière un mur providentiel (nous sommes en plein désert). Toute tentative de sortir de là risquant de se solder par une mort immédiate. Ces contraintes narratives pourraient entraver la créativité du réalisateur et conférer au film l'austérité d'un film "concept". Sauf que la mise en scène inventive de Doug Liman réussit malgré tout à sauver le film et même à le rendre plutôt intéressant. Notamment lorsqu'il s'amuse avec les genres (le western, le thriller) ou avec les notions très cinématographiques de point de vue (on ne voit pas le méchant mais on voit ce qu'il voit) ou de cadre (quand Ize tente t’ajuster son viseur au milieu du mur par exemple). On pense dès lors à Phone game pour l'espace clos de la cabine téléphonique, à Duel bien évidemment pour l'adversité "héros vulnérable" versus "pervers-sans visage" ou encore à Full Metal jacket et sa "justicière" impitoyable. Mais loin de ces deux chefs-d’œuvre (pour les deux derniers cités), le film de Doug Liman, tout en présentant de réels arguments de mise en scène, finit plus ou moins par tourner en rond. Et si le petit jeu du chat et de la souris fonctionne dans la première demi heure, on perçoit peu à peu les limites de l'exercice. Pour autant la fin s'avère courageuse et boucle le film de la manière la plus cohérente qui soit. Un film inégal donc mais qu'on aurait tort de flinguer sans y regarder de plus prêt.

Personnages/interprétation : 7/10 Histoire.scénario : 7/10 Mise en scène/réalisation ; 8/10

7.5/10

Ces fichiers peuvent vous intéresser :