AccueilFilm › Suneung - Film (2013)

Suneung - Film (2013)

Suneung - Film (2013)

Suneung - Film (2013)

Film de Shin Su-Won Drame et thriller 1 h 47 min 11 juillet 2013

Yoo-Jin était le meilleur élève du lycée. Lorsqu'il est retrouvé mort, son colocataire est le premier suspect aux yeux de la police.

Informations du fichier


Seeds : 1090
Leechs : 382
telecharger

Joon est un nouvel arrivant à la Se Yeong High School. Il devient le colocataire de Yoo-Jin, élève modèle en apparence, charismatique et accessoirement premier de la classe. Ce dernier est assassiné, et Joon se retrouve naturellement suspecté du meurtre de son rival. C'est sûr qu'à sa place, on se dirait sans doute: « avec un tel "roomie", je n'ai d'air » et serait donc tenté de voir son coloc à terre…

ASTRONOMY DOMINE Passionné de sciences et notamment d'astronomie, il se trouve que Joon partage un certain nombre de points communs avec Pluton ("Pluto" est le titre original du film). Très vite, il montre de grandes capacités. Dans son ancien lycée, c'était un cador. Pourtant, dans la jungle scolaire aisée dans laquelle il débarque, cela semble insuffisant tant le niveau est relevé au sein de l'établissement. Sans compter l'ambiance malsaine voire dangereuse qui s'en dégage. Pour notre héros fraîchement débarqué avec des étoiles plein les yeux, ce sera au choix, des astres ou désastre. Car sur les bancs de l'école, "la bataille des pas nets" fait rage. Quels secrets cette institution peut-elle donc bien renfermer ?

L'ultra-compétition est constante dans ce système s(c)olaire. Les chances sont inégales. Les plus riches ont droit à des tuteurs privés payés des sommes astronomiques, parmi nombre d’alternatives. Les plus pauvres les regardent grandir, leur passer devant, tricher même. Parfois une alliance est nécessaire. Le nouvel arrivant, de lignée modeste, a la chance de côtoyer le plus parfait des élèves. Et si les deux jeunes se télescopent dans un premier temps, Yoo-Jin finit par être disposé à discuter. Béni est Joon. Il veut s'élever dans le rang lui aussi. Il le mérite. Le riche et le pauvre. Le pot de fer face au pot d'terre. Les colocataires conspirent alors dans leur chambre des secrets. Ereintés moralement et physiquement dans cet univers où l'excellence est le maître-mot, le système les broie tandis que l'école les sort sciés. Et tout du long, ils reluquent de la mort. La leur, parfois.

A SAUCERFUL OF SECRETS Shin Su-Won, réalisatrice et ancienne enseignante de son état, tient à dénoncer les dérives du système d'éducation sud-coréen. La concurrence y est telle, que certains élèves sont prêts à tout pour réussir. Il faut dire que l'enjeu est de taille: le Suneung, examen de passage vers les études supérieures. Sa réussite conditionne la vie de chacun des participants. Les 10 meilleurs sont prioritaires quant à l'accès aux meilleures universités. Ensuite le classement importe également. Tout n'est que compétition. Tous les moyens sont bons pour gagner, objectif final: un bon travail, une situation confortable. Le taux de suicides dans cette tranche d'âge est par ailleurs très élevé, ce qui tend à montrer l'exigence, l'excès, et surtout, les limites d'un tel système.

A travers le point de vue du jeune "jaune" Joon, la réalisatrice nous montre que l'ascension au top peut être synonyme de descente aux enfers pour les plus motivés, et même pour leur entourage. L'image peut choquer, mais la débauche de violence est avant tout psychologique. A ce titre, le jeune Lee Da-Wit excelle, encore que son côté léthargique lunaire peut être agaçant à la longue. Sung Jun campe solidement Yoo-Jin, élève d'une grande classe, d'une grande éloquence, que d'aucuns trouveront rapidement "trop poli pour être honnête". Il a le mérite de paraître infiniment plus éveillé que son coloc. Un Yoo-Jin tonique, en somme. Jo Sung-Ha, qui avait déjà brillé de mille feux dans l'excellent "The Murderer", apporte ici son expérience et une partition solaire en tant que flic senior.

Sous ses atours de thriller coréen, "Suneung" est également un drame social porté par de jeunes acteurs talentueux. Dommage qu'un rythme mal maîtrisé - la faute à de nombreux va-et-vient temporels ainsi que certains plans, bien trop longs - ne noircisse quelque peu le tableau. Le thème choisi est fort. Il est traité sans hors-sujet, et Shin Su-Won rend une copie honorable pour son deuxième long métrage, nous incitant à la suivre de près. L’épreuve est donc réussie avec mention !

* http://www.youtube.com/watch?v=VQH8LcAsEvA

Ces fichiers peuvent vous intéresser :