AccueilFilm › Men in Black 3 - Film (2012)

Men in Black 3 - Film (2012)

Men in Black 3 - Film (2012)

Men in Black 3 - Film (2012)

Film de Barry Sonnenfeld Action, aventure, comédie 1 h 44 min 25 mai 2012

En quinze ans de carrière chez les Men in Black, l'agent J a vu beaucoup de phénomènes inexplicables... Mais rien, pas même le plus étrange des aliens, ne le laisse aussi perplexe que son partenaire, le sarcastique K.
Lorsque la vie de K et le destin de la Terre sont menacés, l'agent J décide de remonter le temps pour remettre les choses en ordre. Il va alors découvrir qu'il existe certains secrets de l'univers que K ne lui a jamais révélés. Il est cette fois obligé de faire équipe avec l'agent K, plus jeune, pour sauver la vie de son partenaire, l'agence, et l'avenir même de l'humanité...

Informations du fichier


Seeds : 929
Leechs : 325
telecharger

Ils l'ont fait ! Malgré toutes les crises endurées durant la production, Men in Black 3 est un bon Men in Black. Un bon film ? Non, certainement pas. Les non-fans de la franchise peuvent tout de suite passer leur chemin, le film étant bourré de défauts inacceptables vu son faramineux budget. Mais si on passe outre, alors là, on est plongé en enfance !

Alors pourquoi ce décalage entre bon MIB et bon film ? Déjà, parce que Sonnenfeld fait du fan-service. MIB3 est parsemé de nombreuses références à l'univers de la franchise, que je me passerai de citer pour vous préserver la surprise. Sans ces petits clin d'oeil, le film perdrait pas mal de sa superbe. Ensuite, MIB3 s'assume complètement en tant que tel, du coup, on a droit, souvent, au classique thème, un peu remixé, dès qu'on a une action "MIBesque". Et ça, ça fait planer le fan ! Vraiment ! Pour l'immersion c'est génial, mais je doute qu'un profane soit aussi touché que votre serviteur.

Bon alors passons désormais aux réels défauts de ce film, qui est loin d'en être exempt. Tout d'abord, les nombreuses réécritures du scénario posent quelques soucis de cohérence que n'importe qui remarquera, notamment autour du neurolizer. Ensuite, la période du film en 1969 auraient pu être mieux foutue. A part quelques références sympathiques, difficile de se croire en 1969. Je pense qu'ils auraient dû s'inspirer un peu plus de retour vers le futur (je suis d'ailleurs déçu qu'il n'y est aucune référence à la sage de Robert Zemeckis) où les changements d'époque sont quand même beaucoup plus flagrants. Mais surtout, le réel problème, c'est que si le début du film est à mes yeux parfait, dès que Tommy Lee Jones n'est plus là... Il manque quelque chose. L'interprétation de Josh Brolin n'est pourtant pas à remettre en cause, loin de là: il campe parfaitement K sans jamais le caricaturer mais... Il manque un grain de sel que Tommy Lee Jones a et qui donne ses lettres de noblesse à la franchise.

Mais bon, ça ne nous empêche pas de nous amuser comme des petits fous. Beaucoup d'humour, un Will Smith très en forme, et l'arrivée de Emma Thompson dans le casting apportent beaucoup de fraîcheur à l'ensemble, je n'ai jamais eu l'impression que l'on me serve du réchauffé, ni de voir un film exclusivement commercial, ce qu'il est pourtant.

Donc voilà, un bon divertissement qui remplit son cahier des charges de Men in Black: meilleur que le second, évidemment inférieur au premier. Je suis satisfait !

Ces fichiers peuvent vous intéresser :