AccueilFilm › El Bulli - Cooking in Progress - Documentaire (2011)

El Bulli - Cooking in Progress - Documentaire (2011)

El Bulli - Cooking in Progress - Documentaire (2011)

El Bulli - Cooking in Progress - Documentaire (2011)

Documentaire de Gereon Wetzel 12 octobre 2011

Le célébrissime chef Ferran Adrià, responsable de la cuisine révolutionnaire du restaurant El Bulli, situé à quelques heures de Barcelone, se retire pendant six mois avec ses assistants dans un atelier afin de préparer le menu annuel de son restaurant. La recherche des saveurs passe par l'exploration moléculaire et technique des aliments frais disponibles.

Informations du fichier


Seeds : 620
Leechs : 217
telecharger

Le hasard a voulu que deux films consacrés à la cuisine (« Toast » et « El Bulli » donc) sortent à une semaine d’intervalle. Hélas, après le visionnage de chacun, le constat est criant : il est décidément très compliqué de nous passionner sur le sujet au cinéma. Pourtant, la démarche du réalisateur était séduisante : nous plonger dans les coulisses de ce restaurant connu dans l’Europe entière pour son utilisation de la gastronomie moléculaire après avoir suivi le chef Ferran Adrià et ses employés durant un an. Gereon Wetzel, doté pourtant d’une solide réputation de documentariste en Allemagne, n’arrive jamais à élever son sujet au-dessus d’un (très bon et très long) reportage sur France 2. On s’étonne d’ailleurs que sur les très probables milliers d’heures filmées, le réalisateur se soit arrêté sur des passages aussi peu captivants. Très rapidement nous ressentons une forte impression de répétition, se focalisant qui plus est beaucoup trop sur les préparatifs au détriment de la conception des plats, bien peu exploités.

Heureusement, quelques qualités sauvent le documentaire de l’ennui et de la platitude totale : on appréciera en particulier l’incroyable naturel des différents cuisiniers et en particulier du chef Adrià, nous offrant au passage quelques moments savoureux avec ses employés, ainsi qu’une ou deux prises de bec assez piquantes. De plus, les quelques minutes où Ferran Adrià explique à ses apprentis sa manière d’aborder les plats, sa façon de concevoir son métier comme un art apporte un sens étonnamment profond à l’entreprise, ce qui est évidemment un plus. Mais ces quelques qualités restent noyées au milieu d’un ensemble infiniment moins goûtu, la faute à un choix d’images et de montage beaucoup trop simpliste, basé avant tout sur l’organisation du restaurant. En définitive on a presque l’impression d’en apprendre plus lors des toutes dernières minutes que durant les 105 précédentes, où défilent devant nous les différentes recettes (alléchantes) choisis par le restaurant cette année-là. Un comble pour un film qui nous laisse cruellement sur notre faim !

Ces fichiers peuvent vous intéresser :