AccueilFilm › Cadavres à la pelle - Film (2011)

Cadavres à la pelle - Film (2011)

Cadavres à la pelle - Film (2011)

Cadavres à la pelle - Film (2011)

Film de John Landis Comédie, historique et thriller 1 h 31 min 31 août 2011

Edimbourg, capitale mondiale de la médecine, 1828 ! Deux émigrés irlandais, William Hare et William Burke, ont bien leur petite idée pour fournir aux éminents praticiens de dissections les cadavres de première fraîcheur qui leur sont nécessaires...

Informations du fichier


Seeds : 804
Leechs : 281
telecharger

Le retour après une longue traversée du désert artistique du réalisateur de films cultes comme les "Blue Brothers" et d'"Un Fauteuil pour deux" qui n'a pas été particulièrement fracassant au niveau succès...

Ici John Landis suit les traces des chefs d'oeuvre absolus de l'humour noir anglais, dont la référence absolue est le génial "Noblesse oblige", avec son cynisme, ses personnages pourris qu'on parvient pleinement à rendre sympathiques ; on ajoute une bonne dose de macabre gore, chose qui n'a pas de secret pour le cinéaste il suffit de regarder "Le Loup-Garou de Londres" ou le clip "Thriller" pour s'en assurer...

Le résultat est sympathique mais ne casserait pas trois pattes à un canard...

Disons que l'intrigue, qui s'inspire avec beaucoup de libertés comme ne le cache pas avec humour la fin du générique de début d'une affaire qui a défrayé la chronique dans le Royaume-Uni du XIXème Siècle pré-victorien, se suit agréablement mais est sans surprises et n'est pas particulièrement marquante.

Pour le casting, si Simon Pegg réussit pleinement à rendre attachant et drôle son personnage malgré qu'il soit un tueur en série, si Isla Fisher montre encore une fois qu'elle est complètement à l'aise dans le registre de la très belle chieuse siphonnée et qu'on a plaisir à voir dans des seconds rôles Christopher Lee, Andy Serkis (que je vois pour la première fois autrement dans un film qu'en image de synthèse !!!) n'arrive pas du tout à donner la moindre profondeur à son personnage, on peut même dire qu'il est transparent...

Pour un film de retour après une longue absence au cinéma, le réalisateur divertit certes mais déçoit, surtout quand on sait de quoi il était capable au début des années 80...

Ces fichiers peuvent vous intéresser :