AccueilFilm › The Door - Film (2009)

The Door - Film (2009)

The Door - Film (2009)

The Door - Film (2009)

Film de Anno Saul Drame, fantastique et thriller 1 h 40 min 26 novembre 2009

David, un ancien peintre à succès, cherche un sens à sa vie après s'être rendu responsable de la mort de sa fille de sept ans. Cinq ans plus tard, il découvre une porte qui lui donne une seconde chance, celle de recommencer tout à zéro. Mais ce nouveau départ qui tient du miracle va se transformer en un cauchemar éveillé car dans le passé, les apparences sont trompeuses...

Informations du fichier


Seeds : 937
Leechs : 328
telecharger

Un film avec Mads Mikkelsen qui est visiblement passé inaperçu. Mads/ Inaperçu, voilà deux termes qui me semblent presque contradictoires tant la notoriété et la visibilité du bonhomme de ne cessent de croitre depuis son apparition remarquée (et méritée) du grand public dans Casino Royal.

Le pitch de base, celui d'une porte qui permet de remonter le temps pour se voir offrir une seconde chance, est parfaitement naïf et sent la redite à des lieues. En cela, j'ai donc presque eu envie de faire l'impasse dessus, d'autant plus que je sentais poindre les incohérences énervantes liées au voyage dans le temps.

Et bien figurez-vous que justement, c'est ce point précis qui m'a amené à rédiger ce bout de texte : L'auteur a eu la bonne idée de ne PAS traiter de voyage temporel à proprement parler, mais plutôt de réalité alternative. Intéressant, du coup ce que l'on fait dans le passé n'a aucune incidence sur le futur puisqu'il s'agit de deux "mondes" différents. Voilà un parti pris original pour nous épargner l'apparition systématique de paradoxes temporels.

Mais le problème, c'est qu'on se farcit d'autres incohérences, cette fois liées au concept de réalités alternatives, et même quelques unes qu'un script qui n'aurait pas trop picolé tout le long du tournage aurait pu corriger.

Mais bon, j'ai tout de même trouvé le tout assez plaisant, je le conseille donc ne serait-ce que pour voir ce que l'auteur fait de ce parti pris un brin inédit, pour son côté hommage/remake des Envahisseurs, et puis mince, je n'avais qu'une idée en tête une fois le générique de fin devant mes yeux : "Putain, moi qui était fortement convaincu que l'homme n'inventerait jamais le voyage dans le temps, car on a encore jamais vu de zouaves débarquer du futur, si relier le passé signifie créer une réalité alternative, alors peut-être que nos arrières arrières [...] arrières petits enfants sont actuellement en train de faire des space-trips chez les dinosaures ! Les gros bâtards !"

Ces fichiers peuvent vous intéresser :