#26 – Hors Format / Disque 1 : Choisir, c’est renoncer

Depuis le temps, il fallait bien qu’un jour ou l’autre on se frotte au plus grand album de Michel Sardou – en durée du moins – à savoir Hors Format, double album fleuve paru en 2006. Sombre, mélancolique, saturé de guitares et occasionnellement joyeux, Hors Format est l’archétype de ce qui caractérise souvent les double-albums : inégal, rempli de chansons qui ne ressemblent pas,  ou d’autres qu’on aurait plutôt vu en Face B.

C’est pour ça que nous avons décidé de trancher dans le vif ! A album exceptionnel, dispositif exceptionnel : Tout d’abord parce que l’on va scinder l’exploration de l’album en deux épisodes. Ensuite parce que l’on a une invitée ! Il s’agit de Audrey, qui nous a fait l’honneur de nous accompagner pour les deux émissions qui vont servir à couvrir l’album.

Et enfin, on a décidé de se livrer à un petit exercice de pure forme : Faire de Hors Format un album simple au lieu d’un double, c’est à dire « éliminer » (transformer en face B) toutes les chansons qui nous plaisent moins, et garder pour l’album celles qui nous plaisent. Et pour y arriver, nous avons voté à bulletin secret à chaque tour, parce que les choses légères se doivent d’être traitées avec sérieux !

Lancez donc l’écoute et découvrez quelles chansons nous avons gardés pour le disque 1, la suite dans 5 jours !

Collaboration : Chanteurs de droite et chanteurs de gauche avec Discorama !

On a eu la chance et la joie de participer au dernier épisode de Discorama, hosté par Simon et Simone. Si vous ne connaissez pas, Discorama est une émission où se lance des morceaux dans la joie et la bonne humeur autour d’un thème donné. Et cette fois la thématique nous parlait forcément, puisque c’était « Chanteurs de droites, chanteurs de gauche ».
Pour écouter l’émission   : 

On espère que vous allez vous amuser autant que nous !

#25 – L’épisode où on remet à jour le classement (et où on ne respecte rien)

Un épisode inhabituel, comme d’habitude : Julien et moi nous sommes donné rendez-vous autour d’une bonne table de restaurant pour discuter le bout de gras au sujet de notre classement des albums de Sardou.

Ce classement, établi très subjectivement sur notre préférence est consultable ici (attention spoilers ! ne le regardez qu’après avoir écouté l’épisode !) nous oblige à nous mettre d’accord, et généralement ça nous amuse beaucoup de mener ce débat. Pour rien vous cacher on a un peu emprunté l’idée aux copains de Super Ciné Battle. 

Dans la deuxième partie de l’émission on répond à quelques questions très intéressantes qu’on nous a envoyé. Et une énorme surprise à la fin !

On espère que la qualité du son sera pas trop agressive pour vos oreilles.

Et un très grand merci à BERTRAND (et non Guillaume) pour la surprise finale ! On s’excuse pour l’erreur sur le prénom 🙁

Bon appétit et bonne écoute !

#24 – Chanteur de Jazz – Des nuées de vannes

Aujourd’hui, on passe par New York, mais aussi par de nombreux autres lieux, fussent-ils imaginaires comme dans le Voyageur immobile, ou d’une autre époque comme dans 1965.

Un album qui ne contient que neuf chansons, mais qui nous ont énormément inspirées et qui donne un épisode où nous avons pris un certain plaisir à ouvrir les vannes du calembour ! Mais où également nous nous sommes bien creusés la tête pour donner du sens à certains textes parfois obscurs.

9 chansons seulement mais qui nous ont bien inspirées, malgré la qualité relative de certaines !

Bref, Du plaisir pour nous, on espère qu’il en sera de même pour vous à l’écoute !

Voilà les références citées au cours de l’épisode:

Dernière info importante, notre flux RSS a changé (mais nous n’avons pas changé, nous sommes toujours ces jeunes hommes étrangers) et donc si vous êtes abonnés sur une autre appli que Apple podcast il faudra peut-être vous réabonner en cherchant à nouveau l’émission dans votre appli, ou en utilisant le flux suivant : https://feed.ausha.co/brjAT9Kme02b

Très bonne écoute !

#23 – Les années 30 – Face B – Là où vont les eaux bleues du Tanganyika

Les années 30, le retour ! On revient avec la deuxième partie d’un diptyque consacré à l’album Les années 30, qui nous a beaucoup inspiré, d’où la nécessité de faire en deux parties.
Pour ce double épisode où nous avons été bien turbulents, il faut l’avouer, nous avons eu le plaisir de recevoir Mélanie, co-fondatrice de Radio Michel! Autant dire que le taux d’amour pour les Michel au cm² était plus élevé que celui d’un auditoire de la tranche matinale de Nostalgie.

Disclaimer : On a passé beaucoup de temps sur Afrique Adieu, une chanson qu’on aime tous très fort. Mais ça n’est pas tout, on est aussi passé par la Provence et les Balkans évidemment. On s’excuse, en fin d’épisode on était très fatigués, on reviendra en pleine forme au prochain enregistrement !

La reco cachée de l’épisode : Atrocity Exhibition de Joy Division (et oui, vous l’aviez pas vu venir celle là)

Très bonne écoute !

 

#22 – Les années 30 – Face A – Faites vous plais’ mais faites gaffe quand même

C’est la reprise ! On revient avec la première partie d’un diptyque consacré à l’album Les années 30, qui nous a beaucoup inspiré, d’où la nécessité de faire en deux parties.
Pour ce double épisode où nous avons été bien turbulents, il faut l’avouer, nous avons eu le plaisir de recevoir Mélanie, co-fondatrice de Radio Michel! Autant dire que le taux d’amour pour les Michel au cm² était plus élevé que celui d’un auditoire de la tranche matinale de Nostalgie.

On préfère vous prévenir, il y a du calembour, et de l’imitation. Beaucoup d’imitation. Maman nous a beaucoup inspiré.

Les recos cachés de l’épisode :
– La version live recommandée de Maman / Comme d’habitude
 Five circles, de Vangelis, tiré de la B.O. des Chariots de feu
– Les deux versions TV de Maman, dont on vous parle, dont l’une semble dater d’après le décès de Jackie Sardou, si les auditeurs en savent plus !: Version 1 / Version 2

EDIT : l’explication sur la version de Maman post-décès de Jackie Sardou : http://www.clubsardou.com/clubms.php?page=tele_det&b=691

Très bonne écoute !
(Micheeeeeeeeeeeeel)

 

#21 – Vladimir Illitch – Des histoires, de l’Histoire, et de la bière !

 

C’est le season finale ! On conclut la première saison avec un épisode dédié à un classique de Sardou, Vladimir Illitch ! Un album qui comporte au moins deux classiques qui méritent de s’y attarder longuement, quelques trésors cachés et aussi quelques titres qui nous ont forcé à ramer un peu, il faut bien le dire.

On a le plaisir d’avoir un décryptage historique de la part de Fanny Cohen-Moreau du podcast Passion médiévistes pour aborder l’an mil, c’était très rigolo. Et en fin d’épisode, on prend quelques questions avant de partir en vacances, on se retrouve à la rentrée et en attendant n’hésitez pas à écouter l’excellent podcast Passion Médiévistes !

Bonus:
– La symphonie fantastique de Berlioz, dont une partie est réutilisée dans le thème de Shining et l’an mim
Le thème de Shining qui est entendu également dans l’an mil
– Le Thème du film The Thing 

Stockholm Sardou #28 – Hors Format, disque 2 : la sélection finale

Et voici la deuxième partie de notre épisode fleuve sur Hors Format ! Toujours en compagnie de Audrey, nous couvrons le deuxième disque du double album épique de Michel, en continuant de séparer le bon grain de l’ivraie pour aboutir à la tracklist idéale. Enfin selon nous.Beaucoup de calembours à la limite de l’acceptable, beaucoup d’imitations pleines de risques, et plein d’explications sur les chansons qui se sont dessinées parfois au dernier moment.

Très bonne écoute !

#19 – Selon que vous serez etc. etc. – Le ciel de ma mémoire a des reflets bleu-nuit

On est de retour ! Vous nous aviez manqué, et pour fêter nos retrouvailles, on va vous parler d’un disque qu’on aime tout particulièrement : Selon que vous serez etc. etc. sorti en 1994.

On digresse un peu, on raconte des trivia, on parle de Didier Barvelivien, on passe par une explication C’est pas sorcier. Bref, beaucoup de surprises en perspectives ! Et voici la reco dont on vous parle en fin d’épisode : La censure aux trousses, de Charles Revue, un roman qui se déroule en 1976 en plein époque « Faut-il brûler Sardou? »

Enfin, on vous parle également de notre épisode crowdsourcé, en préparation : l’épisode des auditeurs. Il est encore temps de nous envoyer vos contributions, alors foncez !

Très bonne écoute !

#18 – L’épineux cas Sardou : vrai réac ou provocateur de génie? Avec Guillaume Meurice et Alex Vizorek

Episode exceptionnel !

On a eu la chance de recevoir Alex Vizorek et Guillaume Meurice, pour s’amuser à rejouer avec humour le procès de Sardou, tel qu’on le rejoue sans arrêt depuis les années 70 tant l’homme a à la fois marqué ses fans et ses détracteurs. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, il est là, rien à faire, et quasiment tout le monde connait ses chansons ! Mais Michel Sardou se voit régulièrement chargé de tout un tas de chefs d’accusation, alors nous avons décidé d’en passer quelques un en revue en compagnie de nos invités, avec une bonne louche de mauvaise fois et d’humour, car tout ça c’est avant tout de la blague.

On a beaucoup, beaucoup rigolé lors de cet enregistrement, nous espérons que vous allez beaucoup rire également à l’écoute, et n’hésitez pas à aller écouter Guillaume et Alex tous les jours sur France Inter dans Par Jupiter ! 

Un grand merci à Alicia pour son aide à la réalisation ! Si le podcast vous plait, n’hésitez pas à mettre des commentaires et des étoiles sur Apple Podcast, ça aide énormément au référencement, vous pouvez également nous suivre sur Facebook, et twitter.

Très bonne écoute !